Mardi 15 Mai 2012, les parents du Collège Théodore Monod de Gagny ont été conviés à une conférence-Débat sur le thème: "Les adolescents face aux dangers d'Internet (réseaux sociaux, jeux en ligne...): comment prévenir et protéger"?

Cette rencontre organisée en partenariat avec la FCPE et le Collège, fait suite à la Commission CESC et à la conférence débat organisée au mois de Novembre par la FCPE sur le même thème et dont le but était d'initier les parents sur des sujets les préoccupant et que nous vous avions résumé.

Cette fois ci, c'est Monsieur Fabrice Vatier, formateur à la direction de la Police de Bobigny qui est intervenu auprès des parents.

Bien entendu, je ne vais pas reprendre son intervention dans son intégralité, celle-ci reprenant un certain nombre de points évoqués lors de la précédente, mais en voici quelques extraits.

Quest-ce qu'Internet? :

Un moyen d'information, de communication avec le monde entier, des moteurs de recherche, une plate-forme commerciale, une cour de récréation planétaire...

Internet en quelques dates:

1962: Alors que le communisme faisait force, l'US Air Force demande à  un petit groupe de chercheurs de créer un réseau de communication militaire capable de résister à une attaque nucléaire. Le concept de ce réseau reposait sur un système de centralistion, permettant au réseau de fonctionner malgré la destruction d'une une ou plusieurs machines,

1969: Indépendamment de tout objectif militaire, création du réseau Arpanet, qui permettra à quatre universités américaines d' être mises en réseau,

1972: La messagerie Internet croît et le réseau Arapanet est présenté au grand public,

1989: Naissance du web,

1998: Naissance des moteurs de recherche d'information (google),

2005: Internet arrive sur les téléphones portables.

Qu'elle est l'ambition d'Internet?

L'ambition d'Internet s'exprime en une phrase : relier entre eux tous les ordinateurs du monde. "Un surfer sachant surfer devra donc surfer en toute sécurité"!

Car, ne l'oublions pas, Internet est aussi un terrain de chasse propice à la pédophilie.

Quelques règles générales d'utilisation:

- Je garde l'esprit critique sur les informations diffusées et les encyclopédies en ligne, wikipedia, par exemple,

- Copier/coller, ce n'est pas travailler,

- Sur les sites commerciaux, comme sur les réseaux sociaux, je fais attention à mes informations personnelles,

- Spam, Hoax, virus: mon ordinateur n'est pas une poubelle!

- J'installe le contrôle parental,

- La place de l'ordinateur n'est pas dans la chambre de mon enfant...

- Je signale un contenu illégal, des propos illicites, chocants et toute discrimination sur:

https://www.internet-signalement.gouv.fr, qui fera fermer le site. Un herbergeur étranger sera fermé de la même façon.

Un contenu public et illicite est un contenu interdit par une loi française et accessible à tous. Il ne doit pas s'agir d'une affaire privée.

- Mon ordinateur est boulimique: toujours plus de musique, de films, de logiciels... Je dois savoir qu'il existe deux type de téléchargement: le téléchargement légal et illégal.

La loi Hadopi (Haute Autorité pour la Diffusion des Oeuvres sur Internet) a été adoptée en 2009. Télécharger illégalement constitue une contrefaçon punissable de 3 ans de prison et de 300 000 euros d'amende.

Le dispositif prévoit l'envoi de courriels de rappel de la loi aux internautes téléchargeant illégalement des films ou des chansons protégés par le droit d'auteur, puis d'un courrier recommandé aux récidivistes. L'internaute qui persiste après réception de ces avertissements verra son dossier instruit avec une amende de 1 5OO Euros et 1 mois de suppression de la connexion internet. Le taux de récidive au premier rappel est de 99%.

Qu'est ce que la prudence sur Internet?

Etre prudent sur Internet, c'est d'abord ne pas avoir peur de tout. Pour détecter les pièges, il suffit souvent de se dire : « si un inconnu me disait ça dans la rue, est-ce que je le croirais ? » la prudence sur Internet, c'est aussi résister aux tentations du téléchargement illicite et se méfier du sentiment d'anonymat.

Ma liberté d'expression n'est pas illimitée:

Tout ce que je publie sur internet peut engager ma liberté (injures, diffamation, propos racistes...). De 16 à 18 ans un jeune peut être jugé comme un majeur. Il faut savoir qu'il est possible de récupérer les e-informations jusqu'à dix effacements. La cellule de cyber-criminalités des mineurs de Bobigny a un important travail de veille afin de lutter entre autre contre la pédophilie, l'apologie du suicide, et toute forme de délit en ligne .Deux ados sur trois ont déjà eu des propositions sexuelles par internet.

Chaque ordinateur connecté à internet est identifié par un numéro et une adresse IP (Internet Protocol). "Tout ce qui augmente la liberté, augmente la responsabilité" (Victor Hugo).

Il faut se souvenir aussi que tous les employeurs, la police y compris, vont sur facebook, il faut donc savoir se fixer des limites. Mon employeur me "facebookise" ou me "googlise". Je dois réfléchir à l'image que je souhaite donner de moi et peut un jour compromettre mon avenir.

 

CELA PEUT VOUS INTERESSER:

Contrôle parental Orange: des ateliers de formation en boutique

Pendant le mois de Juin, Orange organise dans différentes villes de France des sessions gratuites de formation à destination des parents, grand-parents et éducateurs.

D'une durée de 45 minutes, les ateliers organisées dans les boutiques permettent de :

s'informer sur les usages internet et mobile des jeunes et découvrir les bonnes pratiques

se former au contrôle parental d'Orange sur l'ordinateur, mobile et la TV.

Inscription et informations sur : http://responsabilite-sociale-entreprise.orange.fr/cours-des-parents.html

 

 

 

 

 

 

 


Pourquoi un partenariat amical  avec la FCPE du Conseil Local de Théodore Monod de Gagny ? Parce que nous avions à cœur de réaliser ensemble des projets basés sur des valeurs partagées et de créer des opportunités de rencontres de façon ponctuelle.

L’idée de ce  partenariat était de s’enrichir des compétences et des « points de vues » de chacun sur un même sujet traité.

La vocation de Lydi’Art, est aussi de développer l’accès à la culture, que ce soit d’un point de vue purement pédagogique ou par des rencontres avec des professionnels.

Comment se construire et s’épanouir : « Santé, temps libre, bien être, éducation par l’image et la culture »… "Se construire un itinéraire, développer l'autonomie, s’insérer dans l'école, dans le monde du travail, dans la société...".

Si nous avons choisi de nous adresser aux parents accompagnés de leurs enfants, c’est qu’être parent d’adolescents n’est pas toujours simple…Les parents se disent parfois mal à l’aise ou inexpérimentés vis-à-vis des réseaux sociaux.

Cette soirée leur a permis de s’informer, de débattre et de réfléchir avec les enfants, grâce à nos intervenants, sur l’utilisation des réseaux sociaux.

  • Pour la génération actuelle, la première pratique culturelle est celle de l’image : cinéma, photos, télévision, vidéos, jeux et Internet.- Pour nous Internet et ses réseaux sociaux sont d’abord des outils, pour eux dans l’idéal ce devrait être aussi une base de donnée et de ressources (encyclopédie, journaux, livres scolaires….), l’occasion d’apprendre, en toute sécurité.
  • Mais si l’image permet de véhiculer touts sortes de messages et d’informations, il faut s’avoir l’utiliser, l’interpréter, apprendre à décrypter les messages et en connaître les dangers.
  • Pour cela il est essentiel d’apprendre à la manipuler, sans se faire manipuler afin de pouvoir développer un esprit critique.

Les  risques existent :

25% des 8-17 ans ont déjà été victimes d’insultes, de mensonges ou de rumeurs.

36% des 8-17 ans ont déjà été choqués par certains contenus, notamment à caractère sexuels violents, racistes ou homophobes.

Et ils ne sont que 10% à en avoir parlé à leurs parents !

Notre rôle, à nous parents est de :

Leur rappeler que, comme « dans la vraie vie », tout n’est pas permis sur les réseaux sociaux.

L’injure, la diffamation ou le cyberharcèlement sont punissables par la loi.

En vous intéressant à ce que fait votre enfant sur Facebook, vous lui montrez que vous êtes à son écoute en cas de besoin.


Remerciements :

Mme Isilda Goncalves, Présidente FCPE de l’Union locale du Collège Théodore Monod de Gagny a eu le plaisir et l’honneur d’accueillir et de présenter aux parents nos deux intervenants de la soirée, le Major Pan et M. Deynicks. Nous tenons une nouvelle fois à les remercier pour leur intervention, mais aussi pour leur implication dans ce projet, de même que tous les parents et les enfants présents, qui se sont impliqués très spontanément dans le débat.

M . Michel Teulet, maire de Gagny s’est également investi dans notre projet en laissant à notre disposition la salle Valenet et en nous permettant de communiquer autour de notre manifestation, grâce à la mise en place des panneaux d’affichages lumineux sur notre ville. Nous lui sommes très reconnaissants de ce soutien.

La Cnil, nous a également soutenus en mettant à notre disposition du matériel d’exposition et d’information en direction des familles et nous leur en sommes gré.


Galerie de photos: PARTENARIAT FCPE & PREFECTURE DE POLICE

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb182508-jpg1/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232569-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232568-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232575-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232577-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232582-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232580-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232589-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-partenariat-fcpe-prefecture-de-police/pb232578-jpg/

—————

—————


Le Collège Théodore Monod ainsi que le Lycée Gustave Eiffel, en partenariat avec la Préfecture de Police et Lydi'Art,  invitent TOUS les parents et leurs enfants à participer à leur rencontre débat ayant pour thème :

L' USAGE D'INTERNET CHEZ LES 8 -17 ANS

" Mieux connaître les habitudes des jeunes et les risques d'Internet,

connaître les attitudes à adopter pour que nos enfants soient des internautes responsables "

Le mercredi 23 novembre 2011

à 20h00

à la salle VALENET

46 avenue de Rambouillet

93220 GAGNY

Avec l'aimable participation et le soutien du Major formateur en charge des missions de préventions de la Préfecture de Police de la Seine Saint Denis (Direction Territoriale de la Sécurité d’agglomération Parisienne – D.T.S.P)

Ce sera pour les familles,  l'occasion d'échanger et de débattre sur un thème qui nous concerne tous.

Sont également conviés les établissements scolaires de la ville de Gagny et leurs représentants (direction, professeurs, conseillers principaux d’éducation, assistantes sociales).

« Mieux connaître les habitudes des jeunes et les risques d’Internet, connaître les attitudes à adopter pour que nos enfants soient des internautes responsables », c’est s’engager - à travers une ouverture sur le monde faite de découvertes mais aussi de « mauvaises rencontres » -  à accompagner nos enfants vers la citoyenneté à travers un outil q’il faut apprendre à utiliser.

Aujourd'hui :

* 18% des enfants de moins de 13 ans sont connectés avec l'accord de leurs parents à 97 %
* 57 % des 11-15 ans sont connectés tous  les jours.
* 85 % des 15-17 ans sont connectés tous les jours.
* Seule la moitié des enfants s'estime surveillée.
* 92 % des enfants utilisent leur propre identité, ils livrent beaucoup d'informations personnelles ...
* En moyenne 210 amis ...

 


* LA CNIL

La CNIL est l’institution chargée de veiller à ce que le développement des nouvelles technologies ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.

Elle joue aussi un rôle d’alerte et sensibilise les enfants, les enseignants et les parents aux bonnes pratiques sur internet pour favoriser une instruction « civico-numérique ».

http://www.cnil.fr

* LA NET ATTITUDE SUR NER-ECOUTE

L'association e-Enfance et le Secrétariat d'Etat à la Famille se sont associés pour vous offrir un outil pratique pour répondre à toutes vos questions liées à l'utilisation des nouveaux media par les jeunes.
Ce site d'information et de conseils vous est proposé sous forme de Questions-Réponses rédigées à partir des questions les plus fréquentes de parents au numéro national Net Ecoute 0800 200 000.

http://www.info-familles.netecoute.fr

 

* ACTION INNOCENCE FRANCE :

Reconnue d'intérêt général, Action Innocence est une organisation non gouvernementale (ONG) à but non lucratif fondée par Valérie Wertheimer en 1999 en Suisse, et en 2003 en France. 

Acteur majeur de la prévention des risques d'Internet pour les mineurs, Action Innocence agit pour une meilleure protection des enfants et des adolescents sur Internet.

http://www.actioninnocence.org/france/web/Dignite_et_integrite_des_enfants_sur_Internet_126_.html

 

Présentation de la FCPE

La FCPE est la première fédération de parents d'élèves. Elle est présente dans la plupart des établissements où elle participe à la vie scolaire pour défendre l'intérêt des enfants et représenter les parents. La FCPE est une force de proposition et d'action.

La FCPE compte aujourd'hui :

  • 300 000 adhérents,
  • 65 000 parents d'élèves élus aux conseils d'école et aux conseils d'administration,
  • 10 000 conseils locaux
  • 100 associations départementales et extra-métropolitaines et des représentants dans les établissements français à l'étranger.

Fondée en 1947, la Fédération des conseils de parents d'élèves est reconnue d'utilité publique dès 1951 et agréée mouvement d'éducation populaire en 1982.
Au total, 1 600 000 familles ont voté pour la FCPE aux dernières élections.

http://www.fcpe.asso.fr


Galerie de photos: CAMPAGNE PREVENTION INTERNET

/album/galerie-de-photos-campagne-prevention-internet/campagne-action-innocence-2009l-visuel-la-chambre-fille-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-campagne-prevention-internet/campagne%20action%20innocence%202009l-visuel%20la%20chambre%20gar%c3%a7on-jpg/

—————

/album/galerie-de-photos-campagne-prevention-internet/campagne-cnil-00058784-png/

—————

/album/galerie-de-photos-campagne-prevention-internet/a50455-148857371799930-1311-n-jpg/

—————

—————


COMPTE-RENDU DE LA SOIREE RENCONTRE-DEBAT

L’intérêt de cette rencontre est bel et bien de répondre à nos interrogations. Il faut connaître le fond du sujet.

Internet c’est quoi ? C’est un réseau de communications mis en place par l’armée américaine. Aujourd’hui il a été dévié de son utilité primaire. C’est un outil de recherche, de transfert et de « récréation » ludique (jeux, paris…) et une plateforme commerciale.

Internet en soi n’est pas négatif mais nul ne doit ignorer qu’on y trouve des « prédateurs » à l’affût. Toute la population se met en danger sur internet et cela dès qu’un utilisateur ouvre son ordinateur. Il faut être vigilant et assurer certaines sécurités.

L’informatique est devenu un élément « parasite » de notre vie, de même que le téléphone portable.

Pour un adolescent qui va essayer de se procurer l’objet de toutes ses convoitises pour « être au top » par tous les moyens (vol, recel, racket…), on parle de dommages collatéraux.

  • Film 1 « Le blog de Mehdi »

=} Un jeune tient son blog (un journal intime mais virtuel) et raconte à sa façon la vie de son établissement et des élèves pour « être populaire », être reconnu partout. 

  • Protection de l’image
  • Droit à l’expression
  • Respect de la vie Privée
  • La diffamation est un déli

« Sur internet, tout ce que vous publiez engage votre responsabilité ». 

  • Traumatisme psychologique des victimes

Une réponse que l’on retrouve souvent, comme une défense : « Moi je lui ai demandé (de se déshabiller et des se laisser prendre en photo…), je ne l’ai pas obligée. Mais c’est une réflexion que l’on retrouve également chez les dealers !

Souvent les parents de la victime vont apprendre les faits par l’extérieur (les amis). Les victimes elles, n’en parlent pas. Psychologiquement ce genre de situation correspond à un viol. Psychologique certes, mais un viol quand même !

Si vous voyez le comportement de votre enfant changer (introverti, pleurs pour aller au collège, baisse d’activité scolaire), posez vous des questions.

Le harcèlement chez les professeurs est aussi source de douleur psychologique.

La douleur demeure présente 24h/24h alors que les écrits eux partent. Pour porter plainte il faut penser à enregistrer toutes les informations, écrits, vidéos… afin de pouvoir faire appel à la police.

Les usurpations d’identité sont également légion. On prend l’identité d’un autre ou le compte d’un copain, son mot de passe et on s’amuse à fausser les informations sur le blog ou le profil de l’autre !

Il ne faut jamais donner son accès à un tiers, même pas à un collègue de travail !

  • Les parents se sont également interrogés sur la responsabilité de celui qui film par rapport à celui qui publie sur son blog.
  • Réponse: Celui qui filme est considéré comme complice et co-auteur. Il est responsable d’une infraction : atteinte à la vie privée.

Il s’agit de divulgation d’images sans consentement.

Même en matière de liberté d’expression des barrières existent, lorsqu’on les franchi il y a infraction !

  • Diffamation (si pas de preuve des faits relatés) :

=} Peines d’amende + prison/ de 3 750 € - 6 000 € pour un jeune, à 12 000 € pour un adulte et 10 ans de prison. Sachant qu’un enfant est responsable pénalement à 13 ans et que les parents devront eux régler les réparations civiles (frais de justice, préjudice : arrêts, psychologue, frais d’établissement privé pour la victime, frais d’hospitalisation, le handicap….). Les parents ne sont pas pénalement responsables d’une infraction qu’ils n’ont pas commise mais paieront les dommages et intérêts. 

  • La propriété intellectuelle :

Petit rappel : sur Facebook vos photos ne vous appartiennent plus. Vos publications peuvent être utilisées sans votre accord ! Absolument tout le contraire du code de la propriété intellectuelle et de la loi qui punit jusqu’à 45 000 €  d’amende et un an de prison. 

  • Le respect de la vie privée :

Même en changeant les noms, les lieux…. Les faits vont être reconnus et identifié. Cela ne suffit donc pas et c’est donc punissable. 

Prise de vidéo et slapping (échanger de façon rapide et organisée mais aussi de nouvelles formes de violence diffusées avec le téléphone mobile et Internet). Punissable jusqu’à 75 000 € d’amende et 5 ans de prison.

  • Le secret professionnel et sa violation

Les plaintes peuvent rapportées à La CNIL ou à Net-Ecoute après avoir bien réuni toutes les données (publications, films, photos, profil…) et les avoir imprimées.

Les addictions liées aux problèmes d’Internet sont surnommées les « No Life ». Il est fortement déconseillé de laisser la possibilité à un adolescent d’utiliser internet dans sa chambre. Seul, sans contrôle il peut aussi veiller tardivement à tout loisir. Le manque de sommeil pourra le mener à d’autres addictions (prise de drogues pour « tenir ») et au décrochage scolaire, à la paranoïa, voir même au suicide. Sans oublier les prédateurs qui guettent derrière leur écran.

Chez l’adolescent (jusqu’à +/- 14 ans), le sentiment du mal n’existe pas. Concernant les « jeux dangereux » : jeu du foulard, tomate… De même en se moquant ils n’ont pas le sentiment de faire autre chose que de jouer. Par la suite, ils ont une notion plus pointue du risque, du danger et de la responsabilité.

Si les adolescents banalisent le danger, c’est aussi que tous ces outils accentuent les choses.

Comme l’adolescent n’assume pas sa responsabilité, il faut que les parents prennent le temps de discuter avec leurs enfants. Une multitude des parents tombent des nues lorsqu’ils apprennent les faits.

  • Film 2 « La photo d’Amélie »

=} Mise en ligne par une jeune fille de photos sexy. Devenue populaire, cette popularité dépassant largement le cadre de ses amis commence à l’angoisser.

=} Du bon usage de l’utilisation de son  Image, de sa vie privée, de son intimité

« Sur internet, ce que vous publiez innocemment peut vous échapper totalement.... et pour longtemps»

  • Protection de l’image

Facteur de multiplication de la visibilité : Perte de contrôle des événements, de son image, de sa vie privée. 

La diffusion de l’image une fois commencée nous échappe. On ne peut plus l’arrêter. De plus, une photo, ça se manipule.

Les biens dont nous disposons sont étalés sur la toile et sont ainsi repérables et offrent une « base de données » aux voleurs.

Les thèmes abordés seront donc : La pornographie/L’Image et l’augmentation des agressions sexuelles

  •             Film  3 « John »

=} Une jeune fille de 17 ans se confie sur un Forum à un jeune adolescent

Cet adolescent interrogé par la police est en fait un homme d’âge mur !

=} Responsabilité par rapport à ce que l’on rapporte. Discrétion et prudence !

Les thèmes abordés seront donc : Les Prédateurs/Le chantage/Les mauvaises rencontres, prédateurs, vie privée…

Sur internet, tous vos "amis" ne vous veulent pas du bien.