SORTIR

MUSEE D'ORSAY

Du 16 Mars au 27 Juin 2010

L’exposition Crime et châtiment se penche sur l’esthétisme de la violence, de la représentation du crime et de la peine capitale à travers les oeuvres majeures de nombreux peintres fondateurs. e crime et sa punition fascinent les artistes qu’ils soient peintres, sculpteurs, compositeurs ou réalisateurs de cinéma qui ne cessent de l’interpréter.

 

Les costumes d’Adèle Blanc-Sec en exposition

La Galerie Mary Beyer présente, jusqu’au 15 juin 2010, “Les Costumes Extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec”

Galerie Mary Beyer, 32-33 Galerie Montpensier, 75001 Paris

Passionnée par l'envers du décor, je vous invite à à découvrir cette exposition toute en délicatesse. La rencontre de trois univers : le cinéma, le haut artisanat et le Palais Royal.
Les costumes, les plumes ornant les chapeaux, les parapluies... Toute une époque, celle d'Adèle.
Adèle Blanc-Sec, c'est Paris, son ambiance, son architecture, ses rues... Ses aventures racontent l'histoire de la ville et ses différentes époques.

 

 

TOURNAGES

Paris-Berlin-Hollywood 1910-1939

Exposition de photographies

Du 10 Mars au 1er Août 2010

LA CINEMATHEQUE FRANCAISE
51, rue de Bercy
75012 Paris

http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/tournages.html

 

 


 


Du 16 juin - 27 septembre 2009

MUSEE DU QUAI BRANLY
37, Quai Branly
75007 Paris

Mezzanine Est

 

Cette exposition, consacrée à une icône de l’imagerie populaire, propose au public de découvrir les voies de la création du héros, et le décryptage du mythe qu’il incarne.

Si Edgar Rice Burroughs est le père absolu du personnage de Tarzan, tous ceux qui le mirent en scène - dans la bande dessinée, le cinéma, l’affiche, la figurine, le disque, le jeu…- se réfèrent à des imageries et des représentations collectives qui fondent quelques unes des mythologies les plus fortes de notre siècle.

L’exposition parcourt les origines et la nature de Tarzan, en tant que personnage et en tant que mythe (de Saturnin Farandoul, documentaire de 1914, à Greystoke en 1983), et réhabilite le personnage en tant que héros contemporain de défense de la nature.

 

14 octobre 2009 - 28 mars 2010


LA CINEMATHEQUE FRANCAISE

51, rue de Bercy
75012 Paris

Lanterne magique et film peint
400 ans de cinéma

L'exposition "Lanterne magique et film peint. Quatre siècles de cinéma" montrera la richesse inventive et artistique, l'évolution et la variété de l'iconographie projetée par la lanterne magique depuis ses origines (1659) jusqu'à sa progressive disparition (années 1920).

 

 
"AUSSI ROUGE QUE POSSIBLE"
Du 19 mars 2008 au 3 janvier 2010
 
 
MUSEE DES ARTS DECORATIFS
107 rue de Rivoli
75001 Paris

 

« Parler de couleur rouge est un pléonasme. Le rouge est la couleur par excellence [...] la première de toutes les couleurs. »
Michel Pastoureau, Dictionnaire des couleurs de notre temps, 1992

La galerie d’études du musée des Arts décoratifs permet de montrer la richesse des œuvres à travers une sélection d’objets. Exclusivement issus des collections, rarement ou jamais exposés, ils illustrent ainsi un sujet pendant 18 mois.

En choisissant une couleur – le rouge -, le thème de ce nouvel accrochage s’ouvre à l’ensemble des collections : arts décoratifs, bijoux, jouets, mode, textile, publicité. Cette présentation permet de montrer avec plus de 400 objets la diversité du fonds et l’importance de cette couleur à travers sa symbolique, son utilisation technique et matérielle. Il s’agit d’évoquer les nombreux domaines où le rouge apparaît de manière incontournable principalement dans notre société et à toutes les époques ; il s’agit aussi de souligner l’infinie variété des rouges : alezan, andrinople, bourgogne, cardinal, carmin, cerise, cramoisi, écarlate, magenta, pourpre, rouille, terra cotta, vermillon et bien d’autres...

La couleur rouge est ambivalente, multiple, effrayante, puissante, majestueuse, luxueuse, érotique, féerique et infernale. Sa force symbolique est aussi liée à ces deux référents principaux que sont le feu et le sang.

Le visiteur n’est pas contraint par un parcours formel, c’est une présentation à plusieurs entrées qui permet de découvrir les facettes du rouge tout à fait librement sur deux niveaux de galeries.

 

 

EXPOSITION PIERRE-AUGUSTE RENOIR AU GRAND PALAIS

Du 23 septembre 2009 au 4 janvier 2010

Galeries nationales du Grand Palais

Avenue Winston-Churchill - Paris 8e

 M° Franklin-Roosevelt, Champs-Élysées-Clémenceau.
Tous les jours de 10 h à 22 h. Fermeture le mardi.
Tarif : 8 €

L’exposition est construite selon une double perspective : faire redécouvrir une période et des aspects méconnus de l’œuvre de Renoir (les peintures décoratives, les dessins, la sculpture,…), tout en restituant le rayonnement de son art dans la première moitié du XXesiècle en France.

Les oeuvres, proviennent de collections publiques et privées du monde entier. Ces nus, portraits et études de modèles ont pour certains appartenu à Matisse ou Picasso. Répartis en une quinzaine de sections, ils seront ponctuellement confrontés à des œuvres de Picasso, Matisse, Maillol ou Bonnard, attestant la postérité de Renoir. Ainsi, l’exposition invite à revoir le dernier Renoir en sollicitant le regard que ces artistes de la première moitié du XXe siècle ont posé sur un maître du XIXe siècle qui était leur contemporain.

 

 

PETITE PARENTHESE DE LYDI-ART

RENOIR, LE FILS : JEAN


Le photographe Eli Lotar, ami des frères Prévert, adepte des vues de la vie populaire, travailla beaucoup pour le cinéma. Le présent tirage fait partie d’un reportage sur le film de Jean Renoir réalisé entre le 15 juillet et le 25 août 1936.

Pour l’occasion, ce dernier renoue avec ses souvenirs d’enfance, mais surtout il s’empare de l’univers de son père le peintre Auguste Renoir (la fin du XIXe siècle, avec les déjeuners sur l’herbe, les guinguettes, les balançoires, les promenades au bord de l’eau ou en canot) autant de tableaux cinématographiques.

 Il décline l’univers des peintres impressionnistes  (traitement plastique de la lumière et des cadrages). Une même qualité de regard lie le père et le fils, une même attention portée aux êtres et aux choses.

 Enfin, ce film de 1936 est en phase avec l’air du temps : celui du Front populaire.

Bien que tourné juste avant l’obtention des congés payés, l’ambiance générale de cette Partie de campagne n’est pas sans évoquer les loisirs des ouvriers parisiens des années 30, le dimanche, au bord de la Seine ou de la Marne

Pour en savoir plus : http://www.curiosphere.tv/renoir

 

75ème ANNIVERSAIRE DU STUDIO HARCOURT EXPO

 

Centre d'Art & d'Essais du Mercedes-Benz Center
344 avenue Napoléon Bonaparte
92500 Rueil Malmaison

Du 1er au 29 novembre.
Du lundi au samedi, de 9h00 à 20h00 et le dimanche, de 10h00 à 17h00.
Entrée libre.

http://www.studio-harcourt.eu/

Alors pour les fans de photos, de portrait et/ou de stars, ne ratez pas cette expo !

 
Le Studio Harcourt voit le jour en 1934. Très vite, il s'accapare le statut de griffe : des images de presse aux portraits, Harcourt devient le passage obligatoire du monde à la mode, des gens en vogue.

Ecrivains, musiciens, danseurs, peintres... se bousculent à l'hôtel particulier de l'avenue d'Iéna. Cocteau, Dali, Luis Mariano... sollicitent le Studio qui immortalisera ces figures artistiques. Ce n'est seulement qu'après-guerre que les stars de cinéma feront également leur entrée dans le mythe Harcourt : Arletty, Brigitte Bardot, Alain Delon, ne feront pas exception.
Les clichés, leur grain, leur texture, leur luminosité, chacun des détails rend chacune des photographies, unique, rendant chacun des modèles emblématiques.


Aujourd'hui, le Studio Harcourt fête ses 75 années de travail et de passion. Pour fixer ce moment dans les mémoires, il révèle au grand public une série de photographies parmi lesquelles plus de 100 figures de stars. A travers cette rétrospective, le Studio Harcourt se propose de décrypter les clés de sa technique si particulière. L'exposition sera donc décomposée en plusieurs parties permettant de découvrir les dernières images, des clichés rares, les jeux de ressemblances entre différents portraits, les fondamentaux du style Harcourt.

 

FORUM DES IMAGES

 

** Cycle Parole / 100 films pour en parler**
Première partie : du 16 septembre au 1er novembre 2009.
Deuxième partie : du 9 décembre 2009 au 28 janvier 2010.

Au royaume de l’image, la parole est reine. Singulière, chorale, muette, hurlée, brimée, tyrannique... De François Truffaut à Michel Gondry, d’Ingmar Bergman à Lars Von Trier, de Franck Capra à David Lynch, d’Alfred Hitchcock à Woody Allen, de Costa-Gavras aux frères Dardenne, c’est cette diversité des paroles qu’explore la première partie du cycle "Parole" en septembre et octobre au Forum des images.
Informations sur: http://www.forumdesimages.fr/fdi/Cycles/Parole